Logiciels libres et enseignement

Favoriser l’usage de logiciels libres et de formats ouverts

Accueil

Promouvoir les logiciels libres et les formats ouverts dans l’académie

4 février 2015, par Geoffrey Gekiere

Louis-Maurice De Sousa est chargé par le Délégué Académique au Numérique de promouvoir et défendre l’usage des logiciels libres et des formats ouverts. Il explique ici ses missions.

Quelles sont les principales missions dont vous êtes chargé ?

Je crois que le plus simple est de reprendre ma lettre de mission.

Je suis chargé, « au sein de la délégation académique au numérique éducatif, et dans le cadre de la mise en œuvre du projet numérique académique, de favoriser le développement des solutions libres, en particulier par l’échange, la formation des équipes et l’organisation de réunions thématiques. Je suis chargé d’accompagner les établissements scolaires, les personnels d’encadrement ainsi que les collectivités locales dans leurs projets de mise en œuvre des solutions libres et des formats ouverts.

Je dois participer activement à l’élaboration de dispositifs de formation au numérique et en assurer le suivi. Je dois assister les équipes de la Dane dans les projets relatifs à l’usage de logiciels libres et de formats ouverts ainsi que la création d’outils et de services. »

Qui peut faire appel à vous ?

Toute personne qui, dans le champ éducatif académique, souhaite développer ou mettre en place des usages liés aux logiciels libres, et aux formats ouverts.

Pour quels objectifs précis ?

Choisir d’utiliser les logiciels libres et les formats ouverts n’est pas quelque chose de simple. Tout l’écosystème informatique est organisé autour de solutions privatrices [1]. Mon objectif est d’informer, de proposer des solutions à des enseignants, des chefs d’établissements, des inspecteurs, des collectivités qui souhaitent s’engager dans l’usage de logiciels libres et de formats ouverts.

Par exemple, dans un établissement scolaire, une salle multimédia peut trouver une seconde jeunesse en utilisant un système d’exploitation libre et des logiciels libres. Je vais pouvoir conseiller l’équipe dans le choix des outils et des procédures pour que cela se passe du mieux possible.

En septembre 2012, le cabinet du premier Ministre, Jean-Marc Ayrault a publié une circulaire [2] sur « L’usage du logiciel libre dans l’administration ». Au niveau qui est le mien, je dois aider à sa mise en œuvre concrète. Cela suppose de mettre en relation les équipes qui souhaitent suivre cette circulaire, et les différents acteurs du logiciel libre avec lesquels j’ai pu tisser des liens depuis plusieurs années. Le logiciel libre c’est l’échange, la collaboration, le partage de la connaissance. Des valeurs que le monde éducatif a en partage.

Pourquoi l’usage des logiciels libres est-il un enjeu fondamental pour l’éducation nationale ?

Je ne saurais rien dire de plus pertinent que ce qu’a déjà écrit Richard Stallman il y a de nombreuses années [3].
La première question serait toutefois « Pourquoi utiliser des logiciels libres ? ». La réponse est simple, même si vouloir n’utiliser que des logiciels libres est compliqué à mettre en œuvre. Utiliser des logiciels libres est le seul moyen qu’a un utilisateur d’avoir le contrôle de ce que fait son ordinateur. Et le concept d’ordinateur doit être élargi aux tablettes comme aux téléphones.

Avec une miniaturisation toujours plus grande, cet ordinateur dont l’utilisateur n’a pas le contrôle, on le retrouve dans beaucoup d’appareils et bientôt dans bien d’autres encore. Dans les consoles de jeux, les « box » que chacun a chez soi, les voitures, les réfrigérateurs… Ce qu’on appelle l’Internet des objets.

C’est un problème de démocratie, c’est un problème citoyen. L’utilisation des logiciels libres dans le milieu de l’Éducation, n’est qu’une extension de ce problème de base.
Mais le logiciel libre présente aussi de grands avantages pour les enseignants. Ils peuvent l’utiliser partout où ils en ont besoin, sur les différentes machines dans l’établissement, à la maison, sur un poste fixe, un portable… sans se préoccuper de problèmes de licence ou de version. Ils peuvent le distribuer à leurs élèves et leur permettre non seulement de l’utiliser comme en classe, mais aussi d’aller au-delà de ce qui a été fait en classe. Leur déploiement dans un réseau d’établissement est le plus souvent beaucoup plus simple. Enfin, ils peuvent y contribuer et cela de façons très diverses. Proposer de nouvelles fonctionnalités, aider à une traduction ou même coder une nouvelle fonctionnalité. Beaucoup d’enseignants en France sont déjà à l’origine de nombreux projets de logiciels libres : Carmetal, Géophar, pyMeca, Xia

Au niveau académique, qu’est-ce que le monde du logiciel libre a apporté aux enseignants de terrain ?

La totalité des services que la Dane propose ou a proposé aux établissements scolaires et aux enseignants, repose sur des logiciels libres. L’hébergement de sites (actuellement en phase de migration à la DSI), la plateforme de blogs, les points de diffusion webradio… Beaucoup de services que nous avions mis en place sont maintenant proposés par la DSI via l’Édu-Portail.
Le choix de proposer des services qui s’appuient sur des logiciels libres s’est fait pour des raisons éthiques (nous ne transformons pas nos usagers en produits d’entreprises privatrices), techniques (le déploiement et la maintenance de ces services est beaucoup plus simple et robuste), et économiques bien sûr (par cette simplification accrue, et parce qu’il n’y a pas de licences à payer). Mais nous ne sommes pas les seuls au monde à nous tourner vers des solutions libres [4]. Certaines des entreprises les plus importantes de l’Internet s’appuient sur les logiciels libres.

Pour résumer, tous les enseignants de l’académie qui utilisent ou sont impliqués dans un projet de site (Spip, Joomla), de blog (Dotclear, Wordpress), de formation (Moodle), de webradio (Debian et beaucoup de logiciels), de publication de vidéos (ScolawebTV)… peuvent remercier les logiciels libres. Plus généralement, tout utilisateur de l’Internet, de ses services et protocoles, peut remercier le logiciel libre.

Contacter Louis-Maurice De Sousa.

À suivre

Recherche avancée







Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.